Présentation

A mi-chemin entre les Eyzies et Montignac-Lascaux s’élève dans la vallée de la Vézère, la haute falaise de la Roque St Christophe. Ce véritable mur de calcaire long d’un kilomètre et haut de quatre-vingt mètres, est creusé d’une centaine d’abris sous-roche et de longues terrasses aériennes.

Ces cavités naturelles ont été occupées par l’homme à la Préhistoire puis modifiées pour devenir une forteresse et une cité au Moyen Âge. La visite de la Roque St Christophe permet de se faire une idée précise du mode de vie pendant des millénaires de nos ancêtres troglodytes.

Ici l’histoire prend racine au cœur de la roche qui se reflète dans les eaux de la Vézère avant de s’élever vers le ciel du Périgord, pour une aventure humaine commencée il y a 55 000 ans. Les nombreux vestiges archéologiques retrouvés en ces lieux témoignent d’une occupation massive, ceci du Paléolithique moyen jusqu’au début de la Renaissance, en passant par le Néolithique, l’âge du bronze puis celui du fer, l’époque gallo-romaine et le Moyen Âge.

De tous temps mise en valeur par les hommes du pays, la Roque Saint Christophe compose un magnifique observatoire sur la Vallée, en ayant su préserver la beauté sauvage et naturelle qui lui a valu sa renommée. Baignée dans un clair-obscur né de la complicité ancestrale de la pierre et de la végétation, la falaise reste imprégnée de l’âme de ceux qui y ont trouvé refuge au cours des siècles.

Des abris sous roche sommairement aménagés par nos lointains ancêtres de la préhistoire jusqu’aux constructions fortifiées médiévales, les habitants de la falaise ont gravé leur empreinte. Il en subsiste de nos jours de très nombreuses traces le long des terrasses et sur tout le parcours de la visite.

Des engins de levage, reconstitués ici selon les règles de l’art, ou encore des panneaux explicatifs permettent par ailleurs de visualiser concrètement la vie qui animait autrefois ce site.

Video
Localisation
  • No comments yet.
  • Add a review
    Nous écrire